AMINE AMHARECH

Aka EON, appartient à la nouvelle génération d'artistes et architectes anticonformistes qui navigue loin de l’ascétisme ennuyeux et de la rationalité
ordonnée de l’art moderne.
Chantre de l’expérimentation et de l’imprédictibilité stimulante, il s’est donné pour objet de situer sa démarche dans une relecture des choses en
considérant la singularité de chaque œuvre et son contexte dans sa globalité (culturel, social, économique, politique, techno- logique...) pour définir
de nouveaux types de relations entre Art contemporain et situation actuelle. Après un cursus diplomant à l’école spéciale d’architecture de Paris
et la Southern Califor- nia Institute of Architecture de Los Angeles, où il réalise une thèse en architec - ture senso- rielle. C’est de ces espaces
d’enseignement et notamment auprès de Thom Mayne dont il est l’élève - qu’Amine Amharech acquiert une culture alternative et prospective
basée sur l’expérimentation et l’nnovation avant de faire ses gammes à la préstigieuse agence Bernard Tschumi, où il se frotte à l’architecture pure
et dure à l’échelle de la ville de Paris. Il officie à l’Eclaireur en architecture et direction artistique des six enseignes parisiennes tout en développant
des projets à l’international. Au fil de ses réalisations où l’art et l’architecture sont souvent convoqués, il a choisi de transformer quelques-unes
de ses intuitions en directions pour proposer une nouvelle forme d’expression artistique, sensorielle et émotive, ouvrant l’imaginaire infini. Aussi
loin qu’il s’en souvienne, l’art est une affaire familiale: des grands-oncles collectionneurs d’objets d’art moderne, une maman peintre, une sœur
aux beaux-arts de Paris, l’autre photographe et un frère passionné de musique... Pour Anime une enfance entre arts martiaux et une inclinaison
pour la danse, la sculpture ou la peinture qu’il poursuit au long de sa carrière... Un art à part entière d’échafauder son époque et son temps, où
l'expression n'est plus le lieu seul d’une représentation esthétique mais un milieu «climatique» et stimulant, obtenu par son expérimentation physique au travers d’ambiances et de leurs perceptions par les sens. Attaché à la simplicité et le mélange des époques entre classicisme et modernisme,
une touche noble, un caractère brut, avec une aptitude pour les techniques variées. Dans son atmosphère, des œuvres à spéculer, un Cosmos où
tout est possible. Un milieu où chaque objet est traité comme une installation artistique. Aller à l'essentiel... Naviguant entre anticonformisme et
conceptuel, Amine joue des intensités et des nuances. Aujourd’hui son agence d'Architecture et de Création A.ARCHICORP s'épanouit constamment
vers de nouveaux horizons créatifs. Le classique et l'insolent Amine Amharech ne le 29 mai 1980 à Casablanca au Maroc jeune, s’est découvert
un intérêt pour art la danse et la peinture. L'art est dans la conscience de ceux qui ont conscience en I art Amine contrôle tout Sa devise et leitmotive depuis toujours Il se découvre une passion pour le vêtement après des études d’architectures a l'école spécial d'architecture et ciark a Los
Angeles crée en 1998 une première collection de robe caftan très visionnaire montrant la modernité dans la tradition. Apres les 1 ères créations.
Cela devient de I histoire. Ou il intègre la direction de l’éclaireur paris et devient le pygmalion d’Armand Hadida .collaborant avec Philip Stark
pour la boutique du royal monceau.crée sa boite d’architecture design archicorp.
 

 

INSTAGRAM : @eon.cielo 

AMHARECH ARTSPACE CASABLANCA